Velvet Blues

Épisode I – Pas d’bras, pas d’chocolat !

Le lundi 26 Mai 2014

L’Homme a plusieurs points faibles : le cœur, l’égo, et les bijoux de familles… Et les chocolatines aussi. Je me rappelle le grand Einrich – Il en va de même pour les Shadows, étant eux-mêmes l’incarnation des désirs les plus enfouis de l’Homme. Avec l’aide d’Ayase, révélant les points faibles des différents ennemis qu’ils rencontraient, nos compagnons parvinrent à combattre de manière plus efficace que d’habitude ! A l’aide des pouvoirs de leurs personas, le groupe balaya tous les ennemis qui leurs faisait face. Chacun de nos héros se démarquait à sa façon au combat, certains préférant se reposer sur leur Persona, d’autres ayant plus confiance en leur muscles.

Quoi qu’il en soit, le groupe parvint rapidement à rejoindre la salle où se trouvait Mikoto. Cette dernière était agenouillée juste devant eux. Tout du moins, c’étaient ce qu’ils pensaient. Alors que Takeru s’élança vers la jeune fille, d’autres membres du groupe remarquèrent que la véritable Mikoto se trouvait en fait un peu plus loin, dans une véritable mare de sang, un bras en moins. Pendant ce temps-là« l’autre » Mikoto jouait avec le bras gauche de cette dernière. Takeru se retrouva rapidement intercepté dans sa course par un Shadow qui apparut sur son chemin. Il fallut peu de temps pour qu’un combat commence. Au vu de l’état Mikoto, ils n’avaient de toute façon pas beaucoup de temps. Cependant, nos héros parvinrent à défaire leur ennemi, grâce au sacrifice Miho qui s’épuisa complètement en invoquant son Persona pour attaquer le Shadow de Mikoto.

Le groupe victorieux n’eut cependant pas le temps de se reposer. Outre Mikoto qui se trouvait déjà dans un sale état, Miho et Etienne avaient également perdus conscience. Prenant leurs camarades avec eux, Kosakunin et Takeru suivirent les conseils d’Ayase et sautèrent dans le vide. La chute fut plus longue que la première fois, lorsqu’ils sautèrent du toit du dortoir, mais le groupe finit tout de même par pénétrer dans l’Eau Noire du Styx. Et cette fois ne fut pas beaucoup plus agréable que la dernière. Quoi qu’il en soit, la plupart du groupe se réveilla rapidement au-devant du temple, et dans le monde réel. Avec eux se trouvaient Ayase et Mikoto, bien que l’état de cette dernière n’allait pas en s’arrangeant malgré son retour dans le monde réel. La jeune fille en fauteuil roulant n’attendit pas longtemps avant d’appeler à l’aide par l’intermédiaire de son téléphone. Pendant ce temps-là, le reste du groupe remarqua que Takeru ne se trouvait pas parmi eux.

Ce dernier, bien que de retour dans le monde réel, s’était mystérieusement réveillé chez-lui plutôt qu’au temple. Son masque en main et toute ses affaires avec lui, rien ne semblait sortir de l’ordinaire et il était impossible pour le policier de comprendre la raison de sa présence chez-lui. Pendant ce temps-là au temple, les secours ne tardèrent pas à arriver : Kurosawa aidé de deux autres gros bras, porta Mikoto sur un brancard avant de sortir du temple, ignorant complètement le reste du groupe ; ce qui ne manqua d’ailleurs pas à enrager Miho, qui était déjà extenué par leur aventure dans le Styx. Quoi qu’il en soit, les différents membres du groupe rentrèrent chez eux chacun de leurs côtés afin de récupérer de leurs récentes aventures.

Le mardi 27 Mai 2014

Une nouvelle semaine plus « normale » commença pour nos héros ; Déjà célébrée par Miho qui en profita pour sécher les cours et dormir toute la journée. Pendant ce temps-là, Kosakunin et Etienne commencèrent leur première journée de travail en tant que collègues, et Takeru fit de son mieux pour mener son enquête au travail. Puis la semaine continua et différents événements eurent lieu.

Takeru se retrouvait très intrigué de l’affaire « B-21 » où le domicile de Mikoto fut retrouvé sauvagement saccagé alors que cette dernière était à l’hôpital. Miho et Kosakunin sont d’ailleurs allés lui rendre visite, bien que cette dernière fût toujours inconsciente ; ils croisèrent d’ailleurs brièvement Ayase lors de leur visite à l’hôpital. Etienne, quand à lui, décida de s’inscrire à des cours d’Aikido. On retrouva également plus tard dans la semaine, dans la colonne « faits divers du journal » : un ex-fermier de la région Poitou-Charentes en France démonta l’arrière d’une Aubergine, et la réduisit en état de légume.

Comments

<< Et ils purent combattre de manière plus efficace que d’habitude >>.
Quelque chose me dit que cela ne dura pas longtemps…

Leth Leth

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.